Bottes pour agroalimentaire

La norme EN ISO 20345 certifie au minimum que la chaussure possède une coque de protection résistant à une pression de 200 joules. Ensuite selon cette norme, il y’a plusieurs classifications définissant l’usage auquel sont destinées les chaussures de sécurité.

Norme S1 : Résistance aux huiles et hydrocarbure + Antichoc + Antistatique + coque de protection + semelle antidérapante

Norme S1P : Résistance aux huiles et hydrocarbure + Antichoc + Antistatique + coque de protection + semelle antidérapante + anti perforation

Norme S2 : Résistance aux huiles et hydrocarbure + Antichoc + Antistatique + coque de protection + semelle antidérapante + déperlant

Norme S3 : Résistance aux huiles et hydrocarbure + Antichoc + Antistatique + coque de protection + semelle antidérapante + anti perforation + déperlant

Norme S5 : Antistatique + Semelle anti-perforation + Anti écrasement + Antidérapante +  Résistance aux huiles et hydrocarbure + Etanchéité

Une chaussure de sécurité antidérapante répond à l'une des normes SRA ou SRB ou SRC.

Dans les conditions prévues par la norme, la norme SRA certifie que la chaussure est antidérapante un sol en céramique recouvert d'eau et de détergent.

La norme SRB certifie que la chaussure est antidérapante sur un sol en acier recouvert de glycérine.

Quant à la norme SRC, elle répond en même temps aux conditions de la norme SRA et aux conditions de la norme SRB.

Norme CI : Norme additionnelle, qui certifie que les chaussures de sécurité sont isolante et protège du froid. Pour obtenir la norme, les chaussures doivent assurer une isolation parfaite jusqu’à -10°C.

Norme HI : Isolation contre la chaleur.

Norme HRO : Semelle résistante à la chaleur jusqu’à 300°C.